Antigua-et-Barbuda prépare un échangeur de cryptomonnaie

Le gouvernement d’Antigua-et-Barbuda a décidé de mettre en place un système d’échangeur de cryptomonnaie. Les autorités de St. John’s veulent générer des revenus pour le trésor national et placer le pays « à la pointe du nouveau système de création de richesse« . Le parlement local est chargé d’examiner et d’adopter le cadre juridique adéquat.

Tentant de tirer profit de la vague mondiale de la fintech, Antigua-et-Barbuda prévoit de mettre en place son premier système d’échangeur de cryptomonnaie. La législation pour créer le cadre juridique nécessaire doit être introduite prochainement au Parlement, rapporte le média local Daily Observer.

Selon le ministre des Technologies de l’information, Melford Nicholas, la bourse réunira des acheteurs et des vendeurs qui faciliteront le commerce de crypto moyennant des frais. Le gouvernement s’attend à ce que la plateforme commerciale génère des recettes non fiscales pour le budget de l’île. Une déclaration officielle se lit comme suit : « Antigua-et-Barbuda est déterminée à être à la pointe du nouveau système de création de richesse. »

« En établissant un échangeur ici, nous ferons entrer Antigua dans le jeu, pour ainsi dire. S’il devait y avoir des retombées économiques potentielles, nous devrions être aux premières loges »

a déclaré M. Nicholas.

Le ministre des TI a également révélé que l’homme d’affaires canadien Calvin Ayre est l’un de ceux qui sont à l’avant-garde de la nouvelle technologie de pointe. L’entrepreneur de jeux d’argent en ligne, connu pour son enthousiasme pour les cryptos, en particulier le Bitcoin Cash (BCH), conseille le gouvernement antiguais sur les questions de la devise digitale.

« M. Ayre a été nommé envoyé économique et il est maintenant citoyen d’Antigua-et-Barbuda. Nous pensons que nous pouvons tirer parti de ces deux relations »

a déclaré Melford Nicholas.

Le mois dernier, Calvin Ayre a annoncé son intention de construire un centre de villégiature de 100 millions de dollars à Valley Church Beach, Antigua, avec les bénéfices de ses entreprises de monnaie virtuelle. En janvier, il a dit qu’il prévoyait d’investir dans une installation minière dédiée au Bitcoin Cash. Le nouveau centre de villégiature acceptera les paiements de BCH.

En 2017, le gouvernement d’Antigua-et-Barbuda a déclaré qu’il était en train de rédiger des lois « pour mettre en œuvre le Bitcoin« , comme le rapporte news.Bitcoin.com. Les autorités antiguanes pensent que le Bitcoin profite à la nation des Caraïbes, dont l’économie dépend fortement du secteur du tourisme et des jeux d’argent. Le secteur des jeux en ligne s’est développé rapidement ces dernières années.

Antigua-et-Barbuda est un État souverain composé de deux îles principales et d’un certain nombre d’îles plus petites, situées entre la mer des Caraïbes et l’océan Atlantique. Elle est membre du Commonwealth des Nations. Les autorités de la capitale, Saint John’s, espèrent que leur pays deviendra un chef de file en matière d’adoption de bitcoin et de mise en œuvre de la technologie blockchain.

Librement traduit de Bitcoin

J’aime l’univers blockchain et je souhaite contribuer à l’information de la crypto-monnaie en France.