La compagnie aérienne AirAsia lance une cryptomonnaie baptisée BigCoin

La compagnie aérienne à budget populaire AirAsia a confirmé son intention de pénétrer le secteur de la haute technologie avec le lancement d’une cryptomonnaie appelée BigCoin.

Dans une interview accordée à CCN, Tony Fernandes, fondateur et directeur général d’AirAsia, a souligné le projet de la compagnie aérienne de s’étendre sur de nouveaux marchés, comme le lancement de BigCoin, une monnaie virtuelle qui verra sa propre Offre Initiale de Pièces (ICO). Il reste à voir si AirAsia développe sa propre chaîne de blocs ou a l’intention d’utiliser une blockchain déjà existante pour son BigCoin.

Basée en Malaisie, Air Asia est la plus grande compagnie aérienne d’Asie du Sud-Est en termes de trafic passagers. La compagnie aérienne transformera ses points de fidélité en BigCoin, a dit M. Fernandes, avant de révéler que les prix des billets sur le site Web de la compagnie seront révélés en BigCoin aux côtés des prix en monnaie fiduciaire à partir de ce mois-ci.

Fernandes, qui voit les devises digitales comme un « outil pour atténuer les risques de fluctuation des devises à l’étranger », prévoit que le BigCoin sera accepté par des entreprises tiers au-delà de ses propres opérations. Après son lancement, les clients pourront utiliser le BigCoin pour payer les repas en vol, les surclassements de sièges et d’autres services dans un délai de 3 à 6 mois, a-t-il ajouté.

AirAsia a d’abord annoncé son programme Fintech baptisé « The Big » à la mi-2017 avec l’intention de fournir des services bancaires et financiers et de faciliter les achats en vol pour plus de 60 millions de passagers annuels. Le mois dernier, M. Fernandes a dévoilé ses plans en vue d’une première émission de pièces de monnaie (ICO) qui, selon lui, réduira les risques liés à la réglementation.

Cette année, AirAsia se joint à Singapore Airlines pour exploiter la technologie de la chaîne de blocs pour les programmes de fidélisation des voyageurs fréquents. La compagnie aérienne nationale de Singapour a notamment annoncé son intention de déployer sa propre blockchain privée à la suite d’une validation de concept (PoC) réussie avec ses partenaires technologiques Microsoft et KPMG plus tôt en février, avant le lancement de ce qu’elle appelle le « premier portefeuille numérique de fidélisation des compagnies aériennes basé sur la chaîne de blocs dans le monde ».

L’application mobile de portefeuille numérique à blockchain, qui sera mise à la disposition des clients de détail d’ici août 2018, permettra aux passagers de dépenser la distance de leur voyage en avion comme valeur dans les transactions aux points de vente chez les détaillants participants.

Je travaille dans l’événementiel  et je m’intéresse aux nouvelles technologies comme la blockchain.