La Corée du Nord pourrait être impliquée dans l’attaque de Youbit

La police de la Corée du Sud et une agence de cybersécurité soutenue par cet état enquêtent sur les causes et les forces à l’origine de l’attaque de piratage de Youbit, trouvant des preuves que la Corée du Nord pourrait être impliquée.

Les forces de l’ordre sud-coréennes, ainsi qu’une agence de cybersécurité soutenue par le gouvernement, enquêtent pour savoir si la Corée du Nord a été impliquée dans les attaques de piratage contre Youbit. Les rapports du WSJ citent des gens familiers avec la question.

En décembre, nous avons rapporté que Youbit a été piraté et a perdu 17% des fonds de ses clients. Cela faisait suite à une attaque en avril 2017, lorsque les intrus ont pillé environ 4 000 bitcoins. À l’époque, la bourse opérait sous un nom différent. Yapian, la société à l’origine de Youbit, a par la suite cessé ses activités commerciales et a déposé son bilan.

Aujourd’hui, les enquêteurs sud-coréens considèrent la Corée du Nord comme l’auteur potentiel d’une tentative de sanctions. L’enquête vient de commencer et pourrait durer des semaines, selon les sources. Cependant, il y a des indications et des preuves spécifiques que la Corée du Nord a été impliquée dans la cyberattaque.

Comme explique Cryptovest, La police sud-coréenne et l’Agence de Sécurité Internet de Corée ont révélé qu’ils avaient ouvert une enquête sur le piratage, mais qu’ils n’avaient pas encore déterminé la portée de l’affaire.

Si la participation de la Corée du Nord devait être confirmée, il ne s’agirait pas d’un cas isolé. Le pays compte un groupe d’environ 7 000 pirates informatiques répartis dans le monde entier. Le gouvernement nord-coréen nie avoir quoi que ce soit à voir avec les attaques de piratage.

L’état isolé nord-coréen fait actuellement progresser son programme d’armes nucléaires dans le cadre de sanctions économiques, et il serait motivé pour envisager des méthodes aussi radicales.

Troy Stangarone, directeur principal de l’Institut économique coréen à Washington, a déclaré : « la Corée du Nord est un pays idéal pour utiliser des outils de piratage et des outils financiers comme Bitcoin. » Il ajoute : « ils expérimentent des moyens de récupérer l’argent perdu grâce aux sanctions. »

Ryan Kalember, vice-président senior de la société de cybersécurité Proofpoint, a déclaré : « une grande partie du système de cryptomonnaie est très vulnérable. Parce que ce monde bouge si vite et maintenant c’est si lucratif, c’est exactement ce qu’un cybercriminel cherche. ».

En 2017, Youbit a acheté une police de cyberassurance d’un an de DB Insurance, avec une couverture des dommages d’environ 2,8 millions de dollars. Selon un porte-parole de la DB, Youbit n’a pas déposé de réclamation.

 

J’aime l’univers blockchain et je souhaite contribuer à l’information de la crypto-monnaie en France.