Exchange : Huobi arrive en Corée du Sud

Les traders de la Corée du Sud peuvent désormais utiliser l’échangeur de cryptomonnaie chinois Huobi

Selon l’annonce officielle du Groupe Huobi le 30 mars, le commerce s’est officiellement ouvert en Corée du Sud sur l’échangeur de cryptomonnaie Huobi né à Pékin, selon une annonce officielle.

La nouvelle filiale sud-coréenne de Huobi soutient 100 altcoins et négocie sur 208 marchés (77 marchés ETH, 98 marchés BTC et 33 marchés USDT).

Il offre également un fonds et un programme de protection des investisseurs afin de dédommager rapidement les investisseurs en cas de pertes encourues hors de leur contrôle.

Huobi Pro Global Exchange se classe actuellement au deuxième rang mondial en termes de volume d’échange, selon Coinmarketcap.

Le groupe Huobi a lancé sa bourse Huobi Pro, dont le siège social se trouve à Singapour, après que le gouvernement chinois ait pris des mesures de répression à l’encontre des ICO et des bourses nationales de crypto-fiat en septembre 2017. Les mesures chinoises ont continué de se durcir en janvier et février de cette année.

Au milieu de cet assaut réglementaire, Huobi vise maintenant les marchés étrangers, avec un lancement américain qui suivra la Corée du Sud. Le contexte sud-coréen offre ses propres promesses et contradictions.

On estime que le pays possède la plus grande base d’utilisateurs de crypto au monde après les États-Unis et le Japon. La frénésie cryptographique coréenne a été telle que les altcoins se négociaient auparavant à 30% au-dessus des autres marchés, bien que cette soi-disant tendance se soit dissipée plus tôt cette année. Le pays aurait une douzaine d’échangeurs de monnaies virtuelles.

En décembre 2017, le gouvernement coréen a interdit le commerce anonyme de crypto et, en janvier 2018, plus de 200 000 Sud-Coréens ont signé une pétition publique après avoir mal interprété les rumeurs d’une interdiction nationale totale du commerce de crypto.

Le gouvernement sud-coréen chercherait à révoquer son interdiction des ICO, et six grandes banques nationales continuent de soutenir les plateformes d’échange de cryptomonnaie.

Un cadre fiscal pour le marché sud-coréen de la devise digitale doit être dévoilé en juin.

Librement traduit de Cointelegraph

J’aime l’univers blockchain et je souhaite contribuer à l’information de la crypto-monnaie en France.