Thaïlande : Régulation des ICOs prévue pour Avril

La Thaïlande imposera des règles sur les cryptomonnaie et les ICOs à partir du mois d’avril pour renforcer la protection des investisseurs, a déclaré la Commission de la Sécurité des Echanges (SEC) de la nation gérée par les militaires.

Les règlements devraient être appliqués dans trois semaines environ, et la Thaïlande est en mesure d’agir relativement rapidement pour renforcer la surveillance, en partie parce qu’une administration militaire est au pouvoir, a déclaré le secrétaire général de la commission, Rapee Sucharitakul, lors d’un entretien à Bangkok mardi.

« C’est un marché très spécialisé et ce n’est pas pour les gens ordinaires »

Les ICOs ainsi que les plateformes de négociation relèveront du cadre réglementaire, et d’autres détails seront dévoilés une fois que la législation aura reçu l’approbation royale. L’économie de la cryptomonnaie fonctionne actuellement dans une zone grise légale en Thaïlande, alors que les voisins asiatiques comme la Chine et l’Indonésie ont adopté une position plus stricte.

Le cadre imposera des exigences en matière de transparence et d’avertissements, mais l’organisme de réglementation ne veut pas que l’offre de pièces de monnaie soit clandestine ou à l’étranger, a dit M. Rapee. On s’attend également à ce que les lois encadrent les règles fiscales applicables.

En 2017, 46 pour cent des startups de monnaie virtuelle ont échoué après leurs ICO ou n’ont pas été en mesure de compléter le financement, selon Bitcoin.com, qui s’est appuyé sur les statistiques recueillies par le site TokenData. Jusqu’à présent cette année, 50 des 340 ICO achevées ont échoué, selon TokenData.

Ookbee Co., Jaymart Pcl et Omise Co. font partie des entreprises thaïlandaises qui utilisent des pièces numériques pour aider à financer l’expansion, laissant le régulateur en train de rattraper son retard.

Séparément, Rapee a déclaré que les autres initiatives à venir de la commission sont :

  • Améliorer les normes en matière de conseils financiers en créant une liste de conseillers en gestion de patrimoine inscrits qui répondent aux critères requis.
  • Un programme permettant aux gestionnaires d’actifs d’Australie, de Nouvelle-Zélande, de Corée du Sud et du Japon de vendre leurs fonds en Thaïlande.

« Il est essentiel de veiller à ce que les investisseurs thaïlandais prennent des décisions d’investissement judicieuses au fur et à mesure que la population du pays vieillit »

a déclaré M. Rapee.

Librement traduit de Bloomberg

Je suis un entrepreneur et un passionné d’économie de 36 ans, j’ai acheté mon premier bitcoin en aout 2015.